#103: Mener la vie d’artiste à la Villa Vassilieff

1

C’est une petite impasse coincée entre un garage et la boutique du musée de la Poste, à quelques pas de la tour Montparnasse. Des pavés finement recouverts de mousse, une végétation luxuriante et des ateliers où fleuriste, architecte, producteur de film, antiquaire et artiste se côtoient.IMG_8278

IMG_8308Un petit coin hors du temps, où les façades se patinent en conservant leur charme. Il reste d’ailleurs certainement, sur ces façades, encore des matériaux récupérés lors de l’exposition Universelle de 1900 ! Car après avoir été un relais de Poste d’où partaient les diligences vers l’ouest de la France, à la fin du XIXe siècle, l’impasse du 21 avenue du Maine est transformée en repaire à artistes par un avocat à la cour et héritier du site : il s’appelait Joseph Roux. Il décide d’y faire construire, en 1901, une trentaine d’ateliers d’artistes et d’artisans avec ces matériaux de récupération. C’est un peu fait de bric et de broc, mais les peintres, souvent maudits et fauchés, sont ravis de l’aubaine et s’y installent avec joie.IMG_8281C’est ainsi que naît la vocation du lieu. Marie Vassilieff, qui donnera son nom à la nouvelle galerie, arrive en 1912. Elle est connue pour avoir tenu la Cantine des Artistes, où Picasso, Braque, Modigliani, Jean Cocteau, Matisse, mais aussi Trotsky et Lénine avaient leur rond de serviette. Ce qui lui valu quelques ennuis avec la police ; elle quittera son atelier en 1929.IMG_8289Après avoir hébergé durant quelques décennies, après la Seconde Guerre Mondiale, le musée du Montparnasse, le site a fait peau neuve. Tout au fond de l’impasse, il y a toujours cette galerie où art et écologie sont directement imbriqués : c’est le repaire de Frans Krajcberg, sculpteur brésilien d’origine polonaise. Il milite, à travers son travail, pour une plus grande prise en compte de la nature dans nos choix de vie. Et puis il y a la Villa Vassilieff, flambant neuve, cachée au milieu de la verdure. L’endroit ressemble à un grand loft.IMG_8304Le rez-de-chaussée met en valeur les pièces de l’exposition, alors qu’à l’étage, on a plus l’impression d’entrer chez une personne de très bon goût qui aurait aménagé son salon avec quantité d’œuvres d’art. L’endroit dispose également de quelques tables et chaises pour travailler, ainsi que d’une petite cafétéria qui s’avère être un très bon plan : je ne pense pas que vous trouviez un autre endroit, dans le quartier, où l’on vous vende un thé à 1€…IMG_8301Une jolie sortie à prévoir dans le quartier. Et bonne nouvelle : pour ces deux galeries, c’est entrée libre !

Villa Vassilieff : ouvert du mardi au samedi, 11h-19h ; visites guidées tous les samedis à 15h. Espace Krajcberg : ouvert du mardi au dimanche, 14h-18h.

 

DiscussionUn commentaire

Leave A Reply