#093: Rester coi devant Paris s’envole

2

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un livre qui confine à l’oeuvre d’art… j’en suis tombée amoureuse. Ce petit bijou est l’oeuvre d’Hélène Druvert, qui se présente sur son blog comme illustratrice, designer papier et textile. Moi j’aurais dit artiste !
DSC_0711

J’ai donc découvert cette artiste en ouvrant chez mon libraire Paris s’envole, un livre à l’épaisse couverture cartonnée, en noir et blanc. A l’intérieur, quelques pages et très peu de texte. Mais chaque page vaut mille mots et peut s’admirer des heures. Pour la finesse, le détail, les jeux de lumière… car ces pages, ce sont des paysages et des scènes découpées au laser. Elles racontent l’envolée de la Tour Eiffel qui souhaite visiter… sa propre ville. Chaque page est le résultat d’un travail minutieux qui demande une prise en main délicate. Cela ne m’a pas empêchée de prétexter Noël pour l’offrir à ma fille de 4 ans, mais nous avons la chance qu’elle soit soigneuse avec ses affaires. DSC_0717

C’est un plaisir de feuilleter ce livre à quatre mains, de jouer avec une lampe, de projeter les ombres. On aurait presque envie de trouver un moyen d’exposer les pages plutôt que de les cacher entre les tranches de la couverture ! Et heureusement, il est possible de combler cette envie puisque sur son site pro, Hélène Druvert vend des « ombres à rêves », papiers épais découpés à suspendre à quelques centimètres du mur. DSC_0720(2)

Paris s’envole, Hélène Druvert, Editions Gautier-Languereau, 18€

(Pour rappel, la sélection de livres faite sur ce blog n’est en aucun cas sponsorisée)

Paris-s-envole-d-Helene-Druvert_cdc_big
Un clic sur l’image vous renvoie sur Amazon pour retrouver le livre

Discussion2 commentaires

    • jarmolaine

      absolument génial ! Ces deux énergumènes m’impressionnent par l’ampleur de leurs projets, à chaque fois !

Leave A Reply