#078: Embrasser Paris du haut de Belleville

8

Je viens d’entendre à la radio que le printemps serait une invention des jardiniers et des doux rêveurs, qu’en fait il n’existerait pas. Parfois, je regrette que Paris ne soit pas au sud de la Loire…

IMG_3876

Je viens aussi d’entendre qu’il faut arrêter avec cette « hypocondrie météorologique. » En fait ça se soigne très bien : il vous suffit de venir sur ce site, et aléatoirement, de piocher une idée de sortie. A part peut-être un ou deux posts, il y a toujours du soleil, ici. Donc, on ne déroge pas à la règle. Du soleil, et Paris qu’on embrasse d’un coup d’oeil, ça vous va comme programme ?  Comme certains semblaient regretter que l’on ne puisse profiter de la vue de Paris depuis les toits du Grand Palais (rapport au précédent post), je me suis dit que j’allais vous proposer un autre point de vue.

IMG_3878

Pour cela il faut se rendre sur les hauteurs de Belleville. Soit vous choisissez de traverser le parc du même nom en arrivant par la station Couronnes, en bas, soit vous arrivez par en haut, depuis la station Belleville. L’essentiel, c’est surtout de rejoindre la charmante place située en haut du parc. Et puis si le soleil le permet, de siroter une mauresque en terrasse. Oui oui, une mauresque. C’est comme ça qu’on invoque les dieux du soleil, croyez-moi y’a pas 36 façons. Et puis pour passer du bon temps, très chers amis de province, n’hésitez pas à partir en quête d’un hôtel bien placé, vous devriez trouver votre bonheur et surtout un hôtel à Paris sur Campanile.com. C’est cadeau, ne me remerciez pas.

IMG_3877

 

On parlait de s’attabler pour une mauresque, mais on peut -et c’est beaucoup plus en diapason avec le quartier- aussi s’attabler autour d’un bo bun ou d’un phô. Pour sélectionner une bonne adresse, je vous laisse entre les mains d’Anne-Laure Pham qui a fait la liste de ses cantines, dans le quartier.

Supplément crânerie : Profitons-en pour faire un petit tour d’histoire du quartier. Le village de Belleville apparaît autour du XVe siècle, c’est un petit patelin qui vit de ses cultures. Fruits, céréales et surtout le vin sont les principales productions locales. Belleville est situé à proximité du mur des Fermiers Généraux, cette longue barrière de 24 km qui entoure Paris. En fait, les Fermiers Généraux c’est un péage : il faut s’acquitter d’une taxe pour tout produit qui rentre dans la capitale. Du coup… tout est plus cher derrière ces murs. Ce qui a un gros avantage pour Belleville et tous les villages des environs : les guinguettes et les tavernes s’y multiplient, attirant les nombreux soiffards parisiens ! Quand les carrières de gypse sont ouvertes dans le quartier, que le mur des Fermiers Généraux tombe, l’ambiance change. Les agriculteurs laissent place aux ouvriers des mines, qui arrivent en masse : la population passe de 8.000 à 100.000 habitants entre 1835 et 1870. Plus tard au XXe siècle, Belleville connaît la valse des vagues de migration. Arméniens, Juifs allemands, Espagnols, Algériens, Tunisiens, Africains… et bien sûr, les Asiatiques dans les années 80, qui en ont fait leur QG. Le quartier ayant toujours été composé d’une population pauvre, il atteint des sommets d’insalubrité dans les années 1950, il faut le réhabiliter. Voilà pourquoi on peut « admirer » ces immeubles pas franchement charmants dans les parages, mais il fallait construire vite et beaucoup.


Afficher www.millechosesaparis.com sur une carte plus grande

 

Discussion8 commentaires

  1. Tu étais pas très loin de chez moi, même si ce parc est trop éloigné pour que je m’y rende souvent. Ma fille adore y aller, et heureusement elle a une copine qui y va régulièrement !

    • jarmolaine

      A vrai dire les photos datent un peu… 😉 Mais c’est vrai que c’est un joli coin, et je ne me souviens plus du nom du bar sur la place en haut, c’est typiquement l’endroit où il fait bon s’arrêter prendre un verre quand le soleil se couche sur l’horizon !

  2. jarmolaine

    A l’angle oui, je viens de regarder sur Google street view, il s’appelle la Mer à boire. ça doit en effet être parfait pour admirer le feu d’artifice !

  3. Le bar en question n’est plus « La Mer à boire » depuis longtemps, mais existe tout de même.
    Cela dit, mieux vaut aller boire un coup ou manger un morceau au Vieux Belleville, sur le trottoir d’en face, petit bistro classique.

    • jarmolaine

      Merci de l’info ! Et vivement les beaux jours pour en profiter…

  4. Pingback: #086: S’offrir les plus belles vues de Paris – Un TOP 10 qui culmine !

Leave A Reply