#074: Ressusciter du côté de l’île de la Cité

15

Hé non, ce blog n’est pas mort, vive le blog !

Voyons voyons, comment qu’on pourrait présenter l’île de la Cité avec originalité…? Je sais ! En ne mettant aucune photo ni de Notre Dame, ni du Palais de justice, ni de la Conciergerie, ni de la Sainte Chapelle ! (qui de toutes façons, ont déjà fait l’objet d’articles par ici, même le square du Vert Galant, c’est dire…)

Le saviez-vous ? L’île de la Cité, à l’origine, c’était 6 ou 7 îlots bordés par des marais. Aujourd’hui, on a l’impression d’un bel ensemble uniforme, ces îlots sont invisibles à l’oeil nu (ou même habillé, d’ailleurs). En les parcourant, voici quelques détails que vous pourrez apercevoir en levant les yeux, ou au contraire, en vous baissant…

…du côté rive gauche, contre le palais de justice, à côté du 36 quai des orfèvres, un cadran solaire…

…au marché aux fleurs….

…puis de l’autre côté, entre Notre Dame et l’île Saint-Louis, vers la rue Massillon, la rue Chanoinesse, le quai aux fleurs… pénétrez dans de jolies cours (bien entendu normalement interdites au public, mais si c’est ouvert et que vous ne faites pas de bêtises, bande de petits fous…)

…il y a aussi de vieilles devantures…

…des façades travaillées, qui abritent par exemple ici, au 15 rue des Ursins, une annexe du séminaire de Paris…

…on peut aussi croiser des demi-portes (pour qui ???) ou des panneaux rappelant à quel niveau exceptionnel se trouvait la Seine lors de la grande crue de 1910.

A vous de découvrir ces petits trésors !

Supplément crânerie : Tout ça pour pouvoir placer cette anecdote que je vous ai peut-être déjà racontée… Saviez-vous que les meilleurs pâtés de la capitale étaient vendus rue Chanoinesse au XIVe siècle ? Un pâtissier les préparait avec amour, et rencontrait un succès fou. La boutique juste à côté appartenait à un barbier. Vous me voyez venir ? ça vous rappelle un film de Tim Burton ? Hé bien sachez que l’histoire s’est déroulée en fait à Paris et non à Londres ! Le barbier, de « mèche » avec le pâtissier, avait pris la fâcheuse habitude d’égorger certains de ses clients, généralement ceux que l’on ne rechercherait pas comme ces étudiants étrangers, nombreux à cette époque avec la proximité des collèges de la Montagne Ste Geneviève. Ces derniers n’étaient pas perdus pour tout le monde, puisque leur chair était aussitôt transformée en de petits pâtés bien alléchants. Seulement, un jour, le barbier tomba sur un os… un étudiant vint avec son chien, qui l’attendait sagement devant la vitrine. Ne voyant pas son maître ressortir, ce dernier se mit à hurler à la mort. C’est ainsi que les habitants se penchèrent sur la boutique, et découvrirent le pot-aux-roses… Les deux complices furent brûlés vifs (l’histoire ne dit pas si on en fit des brochettes) et leurs boutiques rasées (au poil). Il existe d’autres variantes de cette histoire, mais les protagonistes et l’issue restent toujours la même !

Ben vous savez quoi ? ça fait du bien de réécrire par ici !


Afficher www.millechosesaparis.com sur une carte plus grande

Discussion15 commentaires

  1. C’est toujours un plaisir de vous lire, j’habite Montréal mais je connais très bien Paris pour y être passée quelques fois… Et ces petites capsules sont un vrai bonheur. Merci!

    • jarmolaine

      Wouaouh, un commentaire aussi rapide après la mise en ligne, merci ! c’est ce qui me donne envie de reprendre un peu en main ce blog en déperdition… :-)

  2. jarmolaine

    c’est toujours par à-coups, je tente de me soigner mais c’est difficile… Et je te lis toujours avec attention, tes projets couture, ta réflexion sur les soins dentaires (je n’avais jamais songé à des soins « autrement » !) et ta petite étoile qui grandit… j’imagine quand la mienne en sera là 😉

    • Ça me fait plaisir de savoir que tu continues de me lire :-) Pour le dentiste, n’hésite pas à me demander ses coordonnées, le cas échéant. Concernant les balades avec les loulous, connais-tu Paris d’enfants ?

      • jarmolaine

        J’ai lu un truc dessus hier soir, dans un guide Balado ! Donc maintenant, oui je connais un peu 😉 Alice me semble bien jeune encore pour ce type de sortie, j’en suis à la phase « animaux. » Morts ou vifs, elle est en pâmoison devant !

        • Oui, ta mouflette est encore un peu jeune, mais je ne savais pas que tu pensais à elle quand tu as mentionné ta nouvelle rubrique à venir (mais j’aurais dû m’en douter…):-)
          Je me souviens qu’à Orsay ils prêtent des poussettes pour les parents qui viennent avec leurs tout-petits, du moins le faisaient-ils quand ma mienne à moi que j’ai n’était pas beaucoup plus âgée que de ta tienne à toi que tu as…

    • jarmolaine

      Merci 😉 à partir de jeudi, une nouvelle catégorie va apparaître, elle pourrait t’intéresser : elle s’appellera « testé avec les enfants » ou quelque chose du genre…

        • jarmolaine

          Hé oui, d’une petite Alice de bientôt 15 mois ! (d’où le notable ralentissement… maintenant qu’elle marche, je compte bien me rattraper !)

  3. J’ai découvert ce blog il y a peu, à la recherche d’idées de ballades/sorties en famille…. curieuse de tout. Nous nous sommes mis aux visites « jeu de piste », très sympa, mais pas toujours évident de trouver le bon thème où le bon endroit avec des enfants. C’est avec joie que je lis qu’une rubrique « avec les enfants » va apparaître. Re-découvrir Paris autrement qu’au travers des « classiques » (inévitables pourtant), c’est ce que nous préférons.Merci pour vos idées!

    • jarmolaine

      Bonjour, et merci pour votre message ! Si les jeux de piste sont parfois difficiles (avez-vous vu qu’il en existe une version musée pour les jours de pluie ?), il y a aussi le guide de balades (la couverture verte dans la colonne de gauche) qui n’est pas basé sur des énigmes, mais qui un peu comme ce post, met la lumière sur de petits détails cachés dans le paysage que les enfants peuvent chercher avec plaisir !

  4. Pingback: Paris, je t’aime « irrsinndanslacuisine

  5. Pingback: #101: Flâner à Saint-Louis en l’île

Leave A Reply