#063: Déambuler au coeur de la Mouzaïa

1

En ce moment, on est très « buttes, carrières de gypse et maisons ouvrières » sur ce blog !

Et oui, le principe est toujours le même : prenez une butte, des ouvriers qui travaillent SOUS la butte, dépensant leur énergie à gruyeriser le sous-sol pour en extraire un maximum de gypse possible. Gypse qui était envoyé outre-Atlantique : du coup, on appelait ces quelques rues du XXe arrondissement  « le quartier de l’Amérique. »

Et du coup, comme d’habitude, il fallait loger les nombreux ouvriers. Qui voudrait habiter au-dessus d’une carrière, dans un coin reculé de la capitale ? Eux-même, pardi ! Et comme il fallait construire léger, comme d’habitude, ces petites maisons moins lourdes que les affreux immeubles haussmanniens poussèrent comme des champignons.

Glycines et bignones habillent ces magnifiques rues pavées et ces maisons qui datent de 1890. N’hésitez pas à déambuler dans les nombreuses ruelles parallèles pour découvrir les secrets de la Mouzaïa…

Ah, et comme d’habitude, aujourd’hui, plus aucun ouvrier ne serait capable de se payer l’une de ces charmantes bicoques devenues hors de prix.

Supplément crânerie : Mouzaïa, Mouzaïa, ça sort d’où ça ? Difficile de savoir comment ce nom a été attribué… ce qui est sûr, c’est qu’il évoque un village algérien où eu lieu une bataille en 1839, pendant la colonisation française.


Afficher www.millechosesaparis.com sur une carte plus grande

DiscussionUn commentaire

Leave A Reply