#004: Ignorer les stars au Père Lachaise

5

Faire coucou aux stars du Père Lachaise, c’est surfait !

Père_Lachaise195

Exit les Edith Piaf, Henri Salvador, Ivo Livi (de son vrai nom… allez, vous trouverez bien !) ou Jim Morrisson, gardez vos clopes et vos tickets de métro pour une autre occasion (voire le whisky, déjà vu sur la tombe de Morrisson !).

Voici plutôt une liste de personnages loufoques à visiter. Pour cette promenade, munissez vous :

– d’un canard en plastique

– d’une patate

– d’une peau de chamois

– de la plus belle rose rouge que vous trouverez

– et d’une pince monseigneur

Pour trouver l’emplacement exact de ces personnes, référez-vous aux plans disposés dans le cimetière, ou à ceux vendus à l’entrée (voir les Trucs utiles)

Père_Lachaise106-1

Qui aurait l’idée de faire graver sur sa tombe un mot si… « inappropriate », dirait un British choqué ! Eh bien c’est la première DJ techno et house de la scène française : DJ Sextoy, c’était son nom. Morte d’un arrêt cardiaque il y a quelques années, celle qui s’était fait un nom en mixant la musique des défilés Jean-Paul Gaultier n’aurait pas du être inhumée au Père Lachaise. C’est le maire de Paris, Bertrand Delanoë, qui a tout fait pour qu’elle y soit : l’artiste, qui avait mixé sur le parvis de l’hôtel de ville pour la fête de la musique en 2001, l’avait particulièrement touché. Posez-donc votre petit canard en plastique, sûr qu’elle esquissera un sourire !

Ensuite, dégainez votre patate : il est temps d’aller voir Antoine-Augustin !

Père_Lachaise193

Et oui, sans lui, pas de mercredi purée-boudin, pas de Mac Donald’s et surtout pas d’imitations de tampons officiels gravés dans des patates sous la Seconde Guerre Mondiale. Parmentier n’aurait pas mis une pomme de terre dans nos assiettes, toute la face de la terre aurait changé ! Alors comme ces mains anonymes, déposez votre présent sur le rebord et continuez votre chemin !

Père_Lachaise177

La visite suivante est réservée à vous mesdames (paraît-il). Ce charmant jeune homme tout de bronze vêtu, se voit régulièrement octroyer des faveurs, et croyez-moi, on ne lui offre pas que des fleurs. Observez la statue : certaines zone semblent… lustrées ! Une légende tenace s’accroche à ce pauvre Victor Noir, journaliste tué par le neveu de Bonaparte. On dit que les femmes en manque de fertilité viennent toucher l’une de ses « extrémités » (nez, bout des chaussures, menton pour les farouches… mais bien plus souvent, elles y vont franco à l’entrejambe), car le jeune homme aurait le pouvoir d’aider à procréer ! Pauvre Victor… et dire que personne ne le regarderait si des étudiants malicieux n’avaient fomenté ce coup avec un gardien du cimetière, en passant du polish sur la partie bombée !!!

Voilà pour la peau de chamois. Maintenant, sortez votre rose.

Père_Lachaise126

Le spiritisme, vous y croyez, vous ? En tous cas, bon nombre de visiteurs du Père Lachaise y croient dur comme fer : la tombe d’Allan Kardec est la plus fleurie de tout le cimetière ! Donc, voici Hippolyte Léon Denizard Rivail de son vrai nom, mais c’est sûr, ça sonne moins « spirite » qu’Allan Kardec (ce nom aurait été le sien dans une vie antérieure, quand il était druide. D’où le dolmen pour tombeau. Hé ! On ne rigole pas !). Bref, les fanatiques du monde entier viennent lui rendre hommage, et même si la très sérieuse Union spirite française et francophone explique sur un panneau que toucher le buste du bonhomme ne vous donnera aucun passe-droit pour mieux communiquer avec l’au-delà, rien n’y fait : lui aussi, on n’arrête pas de le tripoter !

Déposez religieusement votre rose, et dégainez la pince monseigneur.

Père_Lachaise129

Qui n’a pas rêvé d’être riche, un jour ? Pour cela, fiez-vous à une autre légende du cimetière. Trouvez la modeste tombe de 20 mètres de hauteur de Félix de Beaujour, et cherchez aux alentours le mausolée destiné à Charlotte Emilie Dias Santos. Cette jeune fille morte à l’âge de 16 ans appartenait à une riche famille. On dit que celui qui resterait enfermé dans son tombeau une semaine (ou un an, selon les versions) sans manger ni boire, gagnerait la fortune de la famille. D’où le mur bétonné, et le cadenas. Mais au Père Lachaise, les légendes sont tenaces ! Aussi, on raconte aujourd’hui la même chose à propos du tombeau de la princesse Demidoff, issue d’une riche famille Russe.

J’aurais aussi pu vous proposer d’aller pisser sur la tombe d’un dictateur Dominicain, comme le font régulièrement les ressortissants en goguette à Paris pour venger leur famille, mais là, ça devient limite indécent ! Et puis n’oubliez pas, on est dans un cimetière, on n’est pas là pour rigoler !

Trucs utiles : N’achetez pas le plan vendu 2€ (voire plus) chez le marchand de journaux ou de tombes d’en face. Il manque cruellement de précision, pour ne pas dire qu’ils se moquent de vous en vendant une chose pareille. Optez pour les plans vendus par des spécialistes du cimetière devant l’entrée principale (ils sont bleus) ou encore mieux, procurez-vous un plan gratuit au bâtiment de la Conservation, situé à droite de l’allée principale.


Afficher www.millechosesaparis.com sur une carte plus grande

Discussion5 commentaires

  1. Excellent. Et dire que moi, j’y chasse juste les sublimes vitraux encor’entiers.

    J’avais deja croise Victor Noir, mais la peau de chamois, l’idee ne m’etait pas encore venue.

    Va t-on voir migrer des hordes de canards en plastique vers le Pere Lachaise? J’en ai justement un bleu a fleurs hawaiiennes qui cherche une nouvelle demeure, et une amie qui habite tout pret. Mmmmmmh….

  2. ah, je suis arrivée par là cause expatriation londonienne imminente, mais tout ça me donne encore plus envie de ne pas quitter paris …
    fort sympathique, anyway :-)

  3. comme j’ai hâte de retourner à Paris (mi octobre probablement) pour pouvoir « enfin » emmener mon homme chez le Père Lachaise…

  4. Victor Noir et Alan Kardec font quand même partie du Gotha du Père Lachaise.

    Faites plutôt la tombe buissonnière, musardant entre les tombes. J’ai eu la surprise de rencontrer quelques statues voluptueuses ou la moustache arrogante d’un réformateur du calendrier. En attendant de nouvelles surprises.

    Pierre

Leave A Reply